Nuagerie – Paul et François

Classé dans : Nuagerie, Nuages | 2

Nuagerie

«Paul et François »

« Une suite d’images construites en prenant le nuage, les nuées comme vecteur de créativité plastique. Thème baudelairien, impressionniste ou chinois, le nuage toujours changeant jamais le même est un élément essentiel dans le ciel de Bourgogne (et pas seulement) qu’il traverse d’ouest en est chaque jour. »

 

hervey_digigraphie_nuagerie_paul-francois

 

 

«Nous – ceux de ma génération – aurons vécu deux époques situées aux pôles opposés de l’imaginaire : celle de notre enfance, où l’on se représentait la «fin de l’histoire» pour un genre humain à jamais apaisé et celle d’aujourd’hui, où en lieu et place l’on prend conscience de la fin probable du genre humain, de son extinction. A partir de sa réflexion sur la PHENOMENOLOGIE DE L’ESPRIT de Hegel (1947), Alexandre Kojéve laisse entendre dans les leçons qu’il donna à l’Ecole pratique des hautes études à Paris de 1933 à 1939, que l’histoire pourrait entrer dans une période stationnaire qui ne connaîtrait plus de bouleversements à proprement parler, mais seulement des péripéties de l’ordre du fait divers. Francis Fukuyama réexamina le même concept de «fin de l’histoire» à la charnière des années 1980-1990 (Fukuyama 1989). Dans un monde qui se prenait à rêver d’un nouvel Eden, la prise de conscience de l’extinction probable du genre humain éclata comme un éclair dans un ciel sans nuage. Les roulements du tonnerre qui en résulta furent assourdissants. Les calculs des savants révélèrent la fin du XXIéme siécle comme un horizon sans doute indépassable. Il aurait fallu réagir si rapidement que tout espoir était manifestement vain. Notre représentation du monde où nous vivons avait basculé, en l’espace de quelques dizaines d’années seulement, d’un havre paradisiaque à la bouche des enfers.»

Paul Jorion : «Le dernier qui s’en va éteint la lumière»

Gravure digigraphique disponible en boutique.

2 Responses

  1. marie thérèse Péroz Blaise

    Fin du genre humain ? Je ne peux le croire .Fin d’une période historique centrée sur l’Occident relativement riche ,éduqué,pacifié ,oui .
    Mais nous sommes dans une autre époque ,hélas travaillée par la barbarie et l’obscurantisme de dictatures religieuses guerrières , »tout ce qui ne me ressemble pas est mon ennemi et doit être éliminé »,principe de base des dictatures .
    Fin de notre vie à l’ombre des penseurs du XXème siècle ,la sauvagerie de la conquête pseudo-religieuse nous contraint à la peur primitive :se cacher ou perdre la vie .
    Seule recours au passé ,avec Voltaire ,écrasons l’infâme !

Les commentaires sont fermés.