Déclinaison : « Amère victoire »

Classé dans : Déclinaisons | 1

Déclinaison : « Amère victoire »

Un an déjà.
Pouvoir et répression. Ce qui ne change pas. Les mutilés vus du droit.

Hervey Déclinaison Amère victoire
Amère victoire

En ce qui concerne les échanges commerciaux entre un pays et le reste du monde, les économistes ont montré que la conquête des marchés passait par la compétitivité sur les prix en réduisant les coûts de production. Le salaire étant considéré comme un coût dans la comptabilité des entreprises, ce même salaire devient la principale variable d’ajustement de la « bonne santé » de l’entreprise. Une décision de principe venant d’en haut qui ruisselle forcément vers le bas mais échauffe les esprits… De facto le travail a du se partager et l’on a bloqué les salaires. Dur.
Lorsque ce remède libéral ne porte pas ses fruits, lorsque l’entreprise perd malgré tout ses parts de marché, alors, les lois de la concurrence sont vues autrement… et l’Etat est invité à proposer des allégements de charges. Il y pourvoie, à certaines conditions… Bien agréable intervention et assistance de l’Etat aux entreprises qui vient à leur secours avec de l’argent public …
Dans ce monde impitoyable, certains sont plus chanceux et bénéficient de régimes de faveurs. On peut citer les actionnaires et le rendement des dividendes moins taxés que le travail (30% contre 56%), la rémunérations des très hauts revenus des grands patrons, les hauts fonctionnaires et leurs pantouflages, les politiques proche du pouvoir enfin. Ces derniers payent-ils tous plus d’impôts pour autant ? Non, les stocks options sont là comme juridiction exceptionnelle permettant l’évitement, d’autres mécanismes d’exonérations fiscales complètent le tableau des privilèges permettant de se soustraire au pot commun. Ne soyez pas jaloux, nous dit-on.
Ces différences de traitements auraient presque pu passer inaperçu si le coût de la vie au jour le jour était resté stable, n’avait pas augmenté. Pas de chance, les hausses des différentes taxes sur la CSG +21%, le fuel +36%, l’essence +12%, l’électricité +17%… ont creusé un peu plus la bourse de ceux qui triment et se sentent exclus d’un « monde meilleur ». On ne peut contraindre longtemps les hommes dans l’ignorance, les condamner à poursuivre des chimères, étreindre le vide ou les soumettre au supplice tel Tantale.
Cette situation réservée aux sous-traitants de la mondialisation a fini par faire rire jaune une grande partie de la population active qui a montré le bout de son nez en manifestant semaine après semaine sans que le gouvernement veuille entendre ce qui venait de la rue, montrant cette hauteur de vue jupitérienne dans la grande tradition romaine d’un Crassus écrasant les révoltes d’esclaves et les crucifiant le long des routes, ou de ces rois divins matant les impies et les faisant rôtir ou démembrer pour l’exemple sur les places publiques… en 2019 Flash-ball oblige, le gouvernement éborgna les récalcitrants aux quatre coins des rues.

« Amère victoire » donc, est le titre choisi pour cette Déclinaison dédiée à ce conflit majeur qui a occupé l’actualité chaque semaine de l’année 2019.
Une expression indécise et énigmatique qui penchera en faveur de ces « Laissés pour comptes ? » (le premier titre donné à cette Déclinaison).
Il n’y a là rien de prophétique en évoquant le mot de victoire, juste une histoire de Droit qui leur rendra justice si ce gouvernement ne fait pas voter des lois d’exceptions à leur encontre.

Bilan « Gilets Jaunes » 2019 : Prés de 2500 mutilés.

Suivre Hervey:

peintre sculpteur graveur

Peintre - sculpteur - graveur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.