Clamecy/Reflets/Vitraux 10

Classé dans : Clamecy/Reflets | 2

Clamecy/Reflets/Vitraux 10

Clichés d’une petite ville pris dans ses reflets : d’eau, de lumières, de vitrines, ou ce que l’on peut voir de la topographie, de l’Histoire et de la crise actuelle. Portrait en trois dimensions.

« Clamecy est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Clamecycois. Clamecy est le lieu de naissance de plusieurs personnalités : un prix Nobel de littérature, Romain Rolland ; un grand navigateur, Alain Colas, et un ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg », dixit Wikipédia.

 

 

 

 

hervey_digigraphie_clamecy-reflets-abbatiale10

 

 

 

 

« Voici la fonction du vitrail : dans l’édifice il fait pénétrer la lumière du soleil et, du même coup, il en opère la transformation, il la pares, il la revêt des prestiges des diverses gemmes, rubis, topazes, émeraudes, lapis, dont les lapidaires analysaient les vertus et qu’ils mettaient en correspondance avec les qualités de l’âme et les essences spirituelles. Le vitrail c’est l’art du trésor, l’art des chasses, des calices, des autels qui vient s’incorporer à la bâtisse. Il établit l’espace entier du sanctuaire dans les scintillements de l’orfèvrerie liturgique. Il en fait l’écrin d’une gloire annonciatrice des splendeurs surnaturelles, il transforme l’âme dans l’émerveillement. Mais comme les plaques d’émail des ambons, des croix et des reliquaires, le vitrail est aussi prédication de vérité. Il enseigne. Par ses images, il maintient dans la voie droite la méditation des serviteurs de Dieu. Il les guide vers la vraie croyance. »

 

Georges Duby : L’Europe des cathédrales.

2 Responses

  1. marie-thérèse Péroz-Blaise

    Pourquoi en voyant cette merveilleuse photo me revient en mémoire le livre de Carson Mac Cullers « Reflets dans un œil d’or » ? je ne sais pas .
    Je me rappelle le choc que j’ai eu à la lecture de ce livre ,pourtant ancien maintenant ,puisque traduit en France seulement en 1946 ,mais il y était déjà question de racisme ,d’homosexualité (refoulée) et des mêmes horreurs qui hantent encore nos contemporains ,avec les rapports dominants/dominés bien mis en évidence .
    Je n’ai pas tes talents d’artiste ,ni ton regard ,mais la lecture m’a beaucoup apporté ,davantage que les études théoriques que j’ai pu faire .N’étant pas un pur esprit ,j’ai besoin d’émotions pour mieux comprendre le monde .

    • Hervey

      Les émotions nous gouvernent un peu-beaucoup-passionnément. C’est selon, selon nos dispositions, nos connaissances, notre état d’esprit mais toujours face à cette confrontation de la beauté que ce soit une sonate de Bach, une peinture du Titien ou plus communément un spectacle de la nature. On essaie ensuite de comprendre le truc, et si truc il y a. C’est là qu’on se casse le nez.
      Mais on peut toujours essayé, c’est pas interdit. Au contraire, c’est humblement recommandé.

Les commentaires sont fermés.