Capitalisme-Pollution-Climat

Classé dans : Uncategorized | 0

Le mode de fonctionnement du capitalisme est le profit, son addiction la croissance.
Le système capitaliste est le principal responsable des émissions de CO2 dans l’atmosphère.
Le système capitaliste est à l’origine des bouleversements climatiques que nous connaissons aujourd’hui et qui vont s’amplifier sur tout le pourtour de la planète.

Paul Signac 1863-1935 Cheminées à St Denis
Paul Signac 1863-1935 « Cheminées à St Denis »

La cheminée d’usine est l’image symbole de cette nocivité.
Les peintres Paul Signac et Gustave Caillebotte sont convoqués ici comme témoins à charge pour bien monter que déjà tout au début de l’ère industrielle on voulait se débarrasser et chasser le plus haut et le plus loin possible dans les airs ces fumées nauséabondes et ne pas rendre complètement irrespirable le quotidien des ouvriers travaillant et logeant dans les bâtiments au sol.

Gustave Caillebotte 1848-1894 Argenteuil
Gustave Caillebotte 1848-1894 « Usine à Argenteuil »

Les découvertes et l’usage des énergies fossiles charbon puis pétrole et gaz furent un gigantesque démultiplicateur des activités humaines, dotant les machines de pouvoirs phénoménaux.
Rappelons qu’en un peu plus d’un siècle, grâce au pétrole l’humanité a pu se propulser dans l’espace et marcher sur la lune.
Rappelons une autre vérité des lois physiques qui expliquent qu’en ce monde l’énergie est un processus de transformation, une entropie (Etienne Klein ou Jean-Marc Jancovici).
La vidéo suivante montre la progression (par Etats) de la pollution au CO2 dans le monde depuis les années 1850.
C’est simple, rapide et édifiant.

Il est utile de préciser que cette démonstration laisse dans l’ombre les raisons de ces délocalisations souhaitées et voulues par les pays riches vers les pays émergeants. Le coût de la main d’oeuvre, certes sans oublier la délocalisation des déchets de fabrications car de très nombreux composants toxiques entraient dans la fabrication de nombreux produits hauts de games, générant d’importantes sources de pollutions à la charge exclusive de ces pays, nouveaux ateliers du monde.

Le rapport de causes à effets (activité humaine – pollution) aussi complexe soit-il s’annonce inéluctable si rien n’est fait pour l’endiguer.
La vidéo suivante est préoccupante mais temporise, laissant à tout un chacun un certain répit face à l’inéluctable.
Commentaire lissé, officiel, digne d’un journal de vingt heure.

Un discours démonté par la forme qui peut aussi s’entendre comme suit … et, of course, en modifie le fond.

Emprunt au blog de Paul Jorion
Suivre Hervey:

peintre sculpteur graveur

Peintre - sculpteur - graveur

Articles récents de

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.