Blog-Yonne News

Classé dans : Déclinaisons | 3

hervey, gravure numérique, déclinaison, blog

(Gravure numérique tirée à 4 exemplaires sur papier tecco FineArt Rag 295 g/m2)

« Blog Yonne News » ou blogue ou bloc-notes.

 

 

Nés aux alentours des années 1990 et proche du journal intime revu et corrigé pour le web, les blogs, blogueurs et blogueuses se sont multipliés durant la guerre d’Irak pour informer à partir du terrain, relayant les médias « embarqués » qui donnaient des événements une vision parcellaire, tronquée, orientée.

Dans cette déclinaison intitulée tout simplement « blog » on peut lire tel un récit en quatre images fixes, ce fait divers racontant que le château de Druyes dans le département de l’Yonne en Bourgogne aurait été racheté par un internaute chinois pour une somme dérisoire puis démantelé et transporté pierre par pierre en Chine pour être reconstruit quelque part sur un promontoire, dans la province d’Hebei.

En dehors du fait que ce type de transfert de patrimoine ait pu réellement exister entre l’Europe et les Etats Unis suite à la seconde guerre mondiale, l’ironie de cette déclinaison fait allusion au démantèlement des ateliers-usines qui ont frappé l’économie occidentale (et pas seulement) lors de cette phase de mondialisation où la concurrence s’est exercée dans un premier temps sur les salaires pour in fine mettre au chômage le personnel salarié et délocaliser les outils de productions dans les pays dits émergents.
Ironie doublée d’une autre purement formelle qui renvoie le lecteur en un temps pas si lointain où l’on utilisait des vidéos aux formats QuickTime (je crois) reconnaissable sur la déclinaison avec le curseur de défilement placé sur la partie droite de l’image.
La métaphore de l’oiseau migrateur vient elle aussi comme une troisième ironie souligner le comique de la situation associant la mondialisation à un phénomène naturel et inéluctable en tout point comparable à la migration régulière de certaines espèces animales. Humour grinçant.
Dernière remarque, le but de ce blog (celui sur lequel vous êtes) consiste à décrypter certaines de ces gravures numériques, illustrations vues de ma fenêtre (sic) du monde dans lequel on vit. C’est très exactement ce que dit cette déclinaison intitulée « Blog Yonne News » elle aussi, quatrième ironie involontaire, mais bien présente et agissant en miroir.

Toutes ces répétitions prêtent à sourire .. et l’on sourit (jaune).

Aujourd’hui le balancier de la mondialisation semble avoir atteint son point extrême.  Depuis peu, nos activités auraient tendance à se re-localiser sur des bases écologiques.
Est-ce un leurre, est-ce un effet de com dans le sillage de la tenue de la très parisienne COP 21 ? Les précédentes COP nous rappellent que l’enfer est pavé de bonnes intentions.
Nouveauté exponentielle, les blogs et autres réseaux sociaux ont envahis l’espace public numérique faisant potentiellement de chaque lecteur un possible informateur. Les groupes d’informations de presse, toujours aux mains des puissants, ont du eux aussi s’adapter à l’émergence de ces nouvelles techniques de faiseur-diffusion d’informations.
Nous sommes entrés dans une ère nouvelle, nommée Anthropocène où l’information devient un enjeu majeur pour l’humanité.
La guerre numérique a commencé.

PS: Je rappelle que cette gravure tirée du livre DECLINAISON TOME I date de 2009-2010, que c’est un gag qui depuis a pris pied dans la réalité. Les investissements chinois ou quataris en France sont connus.

 

Gravure disponible en boutique.

Suivre Hervey:

peintre sculpteur graveur

Peintre - sculpteur - graveur

Articles récents de

3 Responses

  1. marie thérèse Péroz Blaise

    Hélas, les soi-disant puissants dirigeants décideurs sont toujours en retard sur l’évolution des sociétés humaines qu’ils imaginent diriger, hélas pour nous simples quidam, les luttes anticybercriminalité sont inégales, les destructeurs de paix ont presque toujours un savoir plus performant que nos « chefs » de tous poils. Quant à la COP 21,ce sera un barnum onéreux de plus; il n’en sortira rien : du vent, des images, des mots desséchés avant d’avoir vibré. Notre terre rira puis se fâchera.