2022 Post-it : Voiture « TOUT ELECT » I : le poids du cuivre.

Classé dans : Post-it | 2

Post-it : Voiture « TOUT ELECT » I : le poids du cuivre.

Le « tout électrique » est le refrain à la mode, substitut aux énergies fossiles trop polluantes, responsables de graves problèmes environnementaux et climatiques.
Quand est-il de cette nouvelle fée électricité d’un vert si « fluorescent » ?
Vous ne savez trop … qu’importe, vous êtes branché sur la bonne prise, ici le courant passe pour y voir plus clair.

Gravure sur cuivre A Dürer « Le chevalier et la mort »

Le présent post-it n’a pas pour objet de désigner la meilleure source d’approvisionnement en énergie électrique (nucléaire, éolien, hydraulique, photovoltaïque, bio-masse, hydrogène …) mais de s’interroger sur la disponibilité des matières premières accessibles et nécessaires pour équiper et faire fonctionner le futur parc de véhicules électriques utile à notre mobilité.
On parle de « transition écologique« .
La prospection minière n’ignore pas que certains minerais sont devenus « critiques » parce que rares ou incertains comme le plomb, le cuivre, le zinc, le nickel, le cobalt, le lithium … ces ressources en minerais auraient tendance à se tarir car l’on puise dans la croute terrestre depuis des lustres et ce serait vraiment une mauvaise blague si l’on se retrouver à court de cuivre, de nickel, de cobalt … dans cette course aux « énergies propres ».
Pas de chance … c’est là où le bas blesse.

Le cuivre et la voiture électrique.

Bornes électriques
Bornes

Selon l’Agence Européenne de l’Environnement, une voiture électrique (si l’on prend en compte sa fabrication) émettrait deux fois plus de CO2 qu’une voiture thermique.
À raison de plusieurs kilomètres de bobinage de cuivre dans leurs moteurs, les véhicules électriques consomment 3 à 9 fois plus de cuivre que leurs homologues thermiques.
Pour recharger en électricité ces véhicules propres, il faut des bornes. Il existe plusieurs types de bornes mais en moyenne il faut 100 kg de cuivre par borne. Ces bornes elles-mêmes raccordées au réseau avec des fils de … cuivre encore, reliés à la source lointaine (ou sources diversifiées : nucléaire, éolien, hydraulique … etc).
Et le cuivre ne pousse pas sur les arbres.

Extraction du cuivre.

« On retrouve du cuivre dans un grand nombre d’applications contemporaines et dans de nombreuses industries différentes : télécommunicationsbâtimenttransportsénergie et énergies renouvelables. Du fait de sa très bonne conductivité électrique et thermique, le cuivre est utilisé dans de nombreuses applications. Il est le meilleur conducteur électrique parmi l’ensemble des métaux non précieux. » Wikipédia

2022 Hervey Post-it :"cuivre"
© Hervey Post-it : « Cu et voiture électrique »

Le cuivre est, avec l’or, le premier métal à avoir été utilisé par l’Homme.
Selon l’institut européen du cuivre, on estime que le cuivre est présent à 0,005% dans la croute terrestre.
Comme avec le pétrole, les filons s’épuisent, la teneur en cuivre du minerais diminue, les prix montent en flèche.
L’extraire de la gangue rocheuse exige une suite d’opérations complexes et dommageables pour l’environnement.
Une fois sortie de la mine, cette gangue doit être tamisée, concassée, broyée, triée, enrichie par flottation, puis décantée, filtrée, séchée pour ensuite être affinée par traitements thermiques puis chimiques, laissant au final beaucoup de déchets toxiques.
Un long processus d’affinage qui nécessite d’importantes quantités d’eau et beaucoup d’énergie … d’énergie fossile.
Surnommé le « métal du diable », le cuivre, produit fini, se négocie à la corbeille (le Ring) de la Bourse des métaux, le London Metal Exchange (LME) à la City.
La pollution n’est pas le seul point noir de l’histoire du secteur minier. Expropriations, pressions et répressions arbitraires sont pratiques courantes dans le secteur minier en général qui occupe la première place avec 20% des conflits dans le monde, un niveau qui ne peut qu’augmenter avec la demande et les encours de la transition énergétique.
Comment gérer la rareté ? Bien des soucis.
De plus, le conflit ukrainien vient de nous propulser dans une économie de guerre elle-aussi friande en cuivre.
L’augmentation des budgets militaires pour le réarmement européen va capter et réduire la part incongrue du cuivre disponible, le cas pour d’autres matières premières.

Prochain épisode : Voiture TOUT ELECT II : Un coup d’oeil sur la batterie.

Suivre Hervey:

peintre sculpteur graveur

Peintre - sculpteur - graveur

Articles récents de

2 Responses

Les commentaires sont fermés.