2022 Déclinaison : « Le baiser »

Classé dans : Déclinaisons Série 2020-2025 | 0

Juste un baiser ? Non, toute une histoire.

©Hervey : Déclinaison 2022 « Le baiser »

Suivant son principe, la DECLINAISON « Le baiser » évoque une histoire en quatre images.
Ici l’image d’une oeuvre choisie parmi quatre artistes, Brancusi, Magritte, Picasso et Rodin.
Cette DECLINAISON nous questionne sur ce que peut recouvrir un simple baiser.
Brancusi sculpteur a « taillé » une quarantaine de « baiser », signe évident d’une longue réflexion sur le sujet.
Longtemps après que l’artiste ait disparu, l’Histoire s’est intéressée à l’un de ses « baisers », sculpture funéraire dressée sur la tombe d’une suicidée par amour au cimetière de Montparnasse à Paris, présente ici dans cette DECLINAISON.
Magritte a représenté à sa manière « le baiser » dans une série intitulée « Les amants » soulignant avec humour l’aveuglement dans la passion amoureuse.
Picasso a très souvent représenté le baiser dans sa version charnelle liée à l’accouplement.
Rodin, grand lecteur de Dante a illustré à sa manière le chant 5 de l’Enfer où nous est contée l’histoire belle, tragique et injuste de Francesca de Ravenne et Paolo de Rimini.
Une première version illustrée sur la « Porte de l’Enfer » (détail), une seconde version plus heureuse cette fois et reprise ici, titrée « Le baiser ».

Bons baisers de Russie.

Les commentaires sont fermés.