Elections : jusqu’où cela peut-il aller ?

Classé dans : Uncategorized | 0

Depuis 20 ans la tendance politique des français(es) glisse et penche à chaque élection un peu plus à droite, une dérive qui met très peu de citoyens en joie mais toujours plus d’abstentionnistes qui délaissent les urnes et la participation à un destin commun .
Jusqu’où cela peut-il aller dans un monde en panne d’énergie alors que le temps lui-même se dérègle ?…
Des questions que doivent se poser toutes les démocraties.

La représentation ci-dessus montre l’importance du parti de l’abstention et le rejet des partis politiques, ou tout du moins le désintérêt qu’ils suscitent.
Le dégagisme (« droite gauche c’est pareil ») fit le succès d’un personnage hors sol et son entrée en politique par la grande porte. Le « en même temps » inspiré du « ni droite ni gauche » centriste n’a pu faire souche et convaincre, juste assez pour repousser un temps encore la figure de proue de l’extrême droite.
De ces expériences d’avec « la chose politique », les français ont fait le tour ou presque, ne reste plus beaucoup d’options dans la boite à malices (opération Capitole)… et le glissement sur la droite se poursuit (gite à tribord).

En levant les yeux sur le proche voisinage ou la main en visière sur le front pour scruter l’horizon, l’état de santé des quelques autres démocraties sur la planète n’est pas plus reluisant.
Partout les enjeux sont les mêmes et les mesures à prendre toujours reportées.
Le GIEC s’en émeut, Instinction Rebellion manifeste, les verts allemands « mangent leur chapeau ».
Moralité : Ce qui est trouble est ce qu’il y a de plus net.

Suivre Hervey:

peintre sculpteur graveur

Peintre - sculpteur - graveur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.