« Cette série est née d’un dégout.
Dégout de voir s’organiser aujourd’hui un certain type d’élevage et d’abattage d’animaux destiné à venir garnir nos assiettes.
Cette insulte faite au vivant est une insulte à l’homme lui-même.
S’en est suivie l’impérieuse nécessité de porter un autre regard sur le monde animal, d’en dresser un portrait plus sympathique et plus flatteur que n’en disent les scandaleuses lois comptables qui régissent ces camps aseptisés où l’on parque des bénéfices.
Fraternellement j’ai choisi pour alliés la Peinture et quelques uns de ses grands peintres proches de la représentation photographique. »

Depuis la Renaissance, le portrait est un exercice qui tend à fixer à jamais les traits caractéristiques d’une personne de haut rang. Ce genre pictural relève le plus souvent de la commande. Le portrait en image du commanditaire évoque un pouvoir tout en précisant qui le détient. 
Ce Bestiaire Imaginaire est donc fait de collages d’animaux sur des portraits de personnages célèbres, revêtus de leurs plus beaux atours, peints par des artistes d’exceptions, conservés dans d’importants musées. Une manière rapide pour nos amis les bêtes, de se hisser sur un piédestal, de sortir de leur basse-cour et prendre momentanément le pouvoir. 
Bestiaire Imaginaire relève donc d’une hybridation par l’image ayant pour but d’attirer l’attention du plus grand nombre sur la cause animale, d’en dénoncer la maltraitance, son exploitation abusive ou éhontée, d’alerter sur les dangers de destruction des espèces, du lion au ver de terre, de l’abeille à l’éléphant, du rouge gorge au rhinocéros.
De plus, force est de constater que si l’homme sait ce qu’il fait, il ne sait pas ce que fait ce qu’il fait. Tel l’apprenti sorcier il ne maitrise pas ses innovations, et a rarement idée des conséquences néfastes de ses trouvailles. 
Nous en sommes là, nous humains, devenus les glorieux artisans de notre propre extinction. 
En filigrane le second message de ce travail.

Le livre Bestiaire Imaginaire est aussi l’occasion de revisiter le portrait en peinture à travers une trentaine d’oeuvres choisies de la Renaissance à nos jours, de Van Eyck à Niki de Saint Phalle.

« Bestiaire imaginaire » est aussi le titre d’un livre qui a fait l’objet d’un article sur le blog.

Toutes les gravures du livre sont disponibles en boutique.

hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique, hommage à niki de saint phalle
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique, hommage à Giacometti
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, hommage à Vincent Van Gogh, gravure numérique
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique, hommage à Picasso
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique, hommage à Antonio Pollaiuolo
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique, hommage à elisabeth vigée le brun
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique, hommage à rembrandt
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique, hommage à Jan Verspronck2
hervey, digigraphie, bestiaire imaginaire, gravure numérique, hommage à goya
hervey, bestiaire imaginaire, gravure numérique, hommage à vinci
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, hommage à antoine de messine
hervey, digigraphie, bestiaire imaginaire, gravure numérique, hommage à vermeer 2
hervey, bestiaire imaginaire,vénéziano
hervey, bestiaire imaginaire, hommage à Vermeer, gravure numérique, digraphie
hervey,bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique
hervey, bestiaire imaginaire, digigraphie, gravure numérique, hommage à titien
hervey, digigraphie, gravure numérique, hommage à pisanello
Bestiaire imaginaire,hervey,jan verspronck
hervey, digigraphie, ingres, BESTIAIRE IMAGINAIRE
hervey, digigraphie, gravure numérique, bestiaire imaginaire, hommage à antoine de messine2