2024 Déclinaisons « Cauchemar santé »

Classé dans : Déclinaisons Série 2020-2025 | 0

Ou des soins d’enfer.

Dans le département de l’Yonne, si vous êtes en proie à une rage de dent un jour férié ou un dimanche, il est conseillé de faire le 15, les URGENCES (comme chacun sait) qui vont vous donner un numéro de téléphone : le sésame du dentiste de garde ce jour là, qui va promptement vous organiser une rendez-vous à son cabinet sous conditions … que vous soyez motorisé (c’est préférable) et que la distance qui sépare votre domicile du cabinet du dentiste ne soit pas trop éloignée et quelque autre condition qui ne sont pas de votre ressort.
J’ai bien essayé les urgences plusieurs semaines d’affilés au 15 le dimanche matin ouvert au pARTage.
Une fois j’ai eu au bout du fil une fille avec un accent très prononcé Europe Centrale … J’ai du la faire répéter plusieurs fois pour comprendre ce qu’elle disait et elle s’est énervée dans ses explications, pareil pour savoir où se situait le dentiste … Zenzo près de l’hôpital … j’ai compris qu’il devait s’agir de Sens … trop loin vu l’état des routes. J’ai renoncé.
Le dimanche suivant c’était à Vermenton. J’ai eu la dentiste ou sa secrétaire au téléphone (après plusieurs appels infructueux) qui m’a dissuadé de venir car elle était déjà débordée d’appels, pas possible … trop de patients.
Le dimanche suivant, bingo ! C’était au plus prés de mon domicile, 15km, rendez-vous vers 11h. J’ai bondi, attente devant la porte sur les marches en plein vent … puis radio panoramique et une intervention rapide avec un rendez-vous pris pour dans 7 mois …
Le dimanche suivant, le mal était toujours là, je faisais le 15 à nouveau et obtenais finalement un sésame mais dans un lieu trop imprécis (même Google Earth était dubitatif). Je laissais deux messages sur leur répondeur pour annuler ma visite faute de temps pour s’y rendre. En attendant le mal persistait. Je demandais à mon médecin de me mettre sous antibiotiques et passait chaque jour à téléphoner à des dentistes, élargissant chaque fois un peu plus le cercle du centre, mon domicile.
Entre temps j’ouvre grand le bouche à oreille dans l’espoir de faire écho à mon mal être et découvrir des sources nouvelles.
On me dit qu’au pays de Larousse deux nouveaux dentistes se seraient installés. Je téléphone à la Mairie. Ils ne sont pas au courant.
On me dit qu’au pays de Colette vient d’arriver un nouveau dentiste dans la Maison de soins. J’appelle et obtient un rendez-vous mais pour dans deux mois. Ils me rappelleront trois jours plus tard pour me préciser que le rendez-vous est reporté de deux à trois mois.
Le dimanche arrive, je fais le 15 et obtient un numéro sur Auxerre. Je l’apprendrai en cherchant sur le Net car le numéro ne répond pas. Il est sur répondeur, un voix policée … vous invite à faire le 15. Je retourne au 15 qui me dit d’insister. J’insiste plusieurs fois … toujours le même message … finalement le numéro sonnera occupé en permanence.
Enfin, je suis sous antibiotiques et la température est redescendue de 38°8 à la normale.
Une amie m’a bien proposé d’aller me faire soigner chez son dentiste à Paris mais le malaise paysan est à son comble, voies rapides fermées, trains bondés, ce type de rock and roll endiablé n’est pas pour moi. Faut voir ma tête.
Les jours qui suivent une voisine me propose sa dentiste de Nevers. Ok j’appelle. Elle ne peut pas me prendre mais m’oriente vers le Centre Hospitalier de Decize, j’appelle aussitôt et aussitôt on me propose un rendez-vous deux jours plus tard décomposé comme suit 13h15 radio panoramique et 15h15 la consultation intervention. Je consulte Google Map, pour s’y rendre, c’est long et compliqué, vu mon état, d’autant que ma vision se trouble, probablement un début de cataracte décelé lors du dernier passage au CPAM.
Je téléphone à mon médecin traitant pour qu’il me fasse un bon de transport et suis surpris par une voix nouvelle, en fait un centre d’appel situé sur Paris.
Mon médecin traitant à mon adresse @ et j’ai la sienne. Il connait mes problèmes et l’urgence de la situation … je ne recevrai jamais ce bon de transport par @. Toutefois je serai à l’heure au rendez-vous de Decize grâce au VSL.
Le dentiste me proposera de me mettre à nouveau sous antibiotiques, refusera même de me faire un détartrage et m’invitera gentiment à consulter un ORL … le parcours du combattant continue.
Il est urgent d’attendre. Les premiers soins attendront.
L’enfer sous bonne garde, des soins d’enfer.
Par ailleurs, je dois encore voir un ophtalmologue et faire un coloscopie de contrôle mais là désormais il est impossible de prendre rendez-vous par téléphone, j’ai appris ça dans le foulée mais à me lire on comprend pourquoi.
Il faut se rendre sur place et passer dans les secrétariats des différents services pour se faire enregistrer et obtenir un rendez-vous.
Avec ça, chaque mois les assurances complémentaires prélèvent sur votre compte des sommes substantielles pour des soins … en principe.

pARTage.

Des gravures de Paula Rego sont insérées dans cette déclinaison pour illustrer ce « cauchemar santé ».

Suivre Hervey:

peintre sculpteur graveur

Peintre - sculpteur - graveur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.