Post-it : « Vermeer »

Classé dans : Post-it | 0

Post-it de la Série ConfiArt : « Vermeer »

Post-it publie ces jours-di une suite de minuscules documents consacrés à la peinture en sélectionnant quelques unes des oeuvres de ses plus illustres représentants, une manière d’occuper l’esprit en ces temps de confinement ou l’on tourne en rond, passant de la salle de bain, à la cuisine, au salon, à la chambre.

ConfiArt ou Confit d’art est le nom donné à ces images animées (au format .gif). Histoire de ne pas mourir idiot.

En souhaitant que le lien soit maintenu malgré les coupures de courant et l’engorgement des réseaux.

Vermeer

Quand je m’y suis mis quelquefois à considérer les diverses agitations des hommes et les périls et les peines où ils s’exposent, dans la cour, dans la guerre, d’où naissent tant de querelles, de passions, d’entreprises hardies et souvent mauvaises, j’ai découvert que tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre. Un homme qui a assez de bien pour vivre, s’il savait demeurer chez soi avec plaisir, n’en sortirait pas pour aller sur la mer ou au siège d’une place. On n’achètera une charge à l’armée si cher, que parce qu’on trouverait insupportable de ne bouger de la ville; et on ne recherche les conversations et les divertissements des jeux que parce qu’on ne peut demeurer chez soi avec plaisir. Mais quand j’ai pensé de plus près, et qu’après avoir trouvé la cause de tous nos malheurs, j’ai voulu en découvrir la raison, j’ai trouvé qu’il y en a une bien effective, qui consiste dans le malheur naturel de notre condition faible et mortelle, et si misérable, que rien ne peut nous consoler, lorsque nous y pensons de près.

Blaise Pascal
Suivre Hervey:

peintre sculpteur graveur

Peintre - sculpteur - graveur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.