Post-it : Déclin des empires

Classé dans : Post-it | 2

Post-it : « Déclin des empires »

 

 

(avec des artistes du spectacle et de la télé-réalité)

 

 

 

 

 

Hervey, Post-it, Déclin des empires

 

 

« Menue monnaie pour un grand chambardement » (autre sous-titre).

Le raccourci est rapide, voire surprenant, gonflé peut-être… mais, pas si bête.
Si l’Histoire nous renseigne sur des trajectoires de pouvoirs, son éclairage se précise, confronté à la lumière du présent. Et lire ou tenter de décrypter notre temps en juxtaposant un autre plus ancien peut par analogie nous amener à comprendre certains invariants et ainsi prévoir et anticiper ce qui suit.

Je propose donc ici dans ce post-it pour numismate amateur de jouer avec deux pièces de monnaie :

  • une très ancienne monnaie romaine à l’effigie de l’empereur Néron,
  • une autre gravée sur le modèle « Aigle » de 20 $ à l’effigie de Donald Trump.

Faire entrechoquer ces deux pièces, l’une de bronze l’autre d’or peut faire tinter quelques dissonances ou susciter quelques inquiétudes.

Je vous laisse jouer avec …

2 Responses

  1. marie-thérèse Péroz-Blaise

    Go(l)d ,thanks to Him ,is the real leader of our time ,but I don’t believe Trump carved on a coin ,even in the States .
    Le veau d’or attira les foudres d’un dieu jaloux ,l’or poursuit son règne absolu sans partage aucun .
    Seuls les poètes ,les amoureux de l’impalpable échappent à sa puissance .
    Que les arts et les artistes nous viennent en aide afin de fuir l’étreinte avide de l’or

    • Hervey

      On a souvent évoqué la cupidité pour décrire le moteur de nos sociétés fonçant vers la falaise mais ici c’est plus l’effigie gravée sur les monnaies qui est pointée et qu’il faut aller rechercher.
      Faire un pas de côté donc et revoir leurs biographies, comparer leurs comportements, leurs psychologies.
      Certes, comparaison n’est pas raison mais quelques fois, de cet achoppement nait la petite étincelle.
      Alors, revisiter maman et bébé Néron puis papa et bébé Trump puis réfléchir (y’a de quoi faire).
      Regarder Néron dans ses oeuvres comme artiste de spectacle (y’a de quoi faire) puis Trump comme activiste de la télé-réalité ou twitteur compulsif entre deux parties de golf (y’a de quoi faire).
      Regarder comment l’un et l’autre ont fait le vide autour d’eux (y’ a de quoi faire).
      Voir combien ils furent populaires un moment et combien le reniement ensuite s’est fait ( IL VA Y AVOIR DE QUOI FAIRE !).
      C’est ce que propose ce post-it et je crois que le jeu en vaut la chandelle.