La Chine face à son destin

Classé dans : Déclinaisons Série 2020-2025 | 0

DECLINAISON – « La Chine face à son destin ».

Hervey - Déclinaison - La Chine face à son destin

C’est vrai ! En seulement soixante ans, la Chine, au prix d’erreurs meurtrières et d’efforts colossaux est devenue un « grand pays », la première économie et un acteur majeur pour les années qui viennent.
En vingt ans de mondialisation, ce pays s’est imposé comme « l’atelier du monde », les lieux où se fabriquent les pièces indispensables pour l’industrie, l’informatique, pour l’habillement ou la santé. Mais tout en tirant de ces chaines de productions des bénéfices mérités et substantiels, il en inhale tous les rejets : c’est le revers de la médaille.
Ainsi donc, la Chine portait dans son projet les germes de son effondrement, un paradoxe qui prend les allures d’une « vérité nouvelle », à grande échelle ici, que chaque autre Etat, aussi petit soit-il, est amené à partager et à méditer.
En ce mois de mars 2020, cette course consumériste qui semblait si difficile à enrayer malgré l’évidence des dangers encourus, malgré les soulèvements de la jeunesse et les alertes de vigiles clairvoyants, vient de subir un coup d’arrêt inopiné, par qui ?… par l’irruption en son coeur d’un minuscule virus : le COVID-19.
Ironie de l’Histoire ?!… Retour de la « main invisible » dévoilée dans le dernier chapitre d’un livre d’Agatha Christie ?!… On ne saurait dire.
Mais c’est un fait, côté cour les bourses dévissent, anticipant un arrêt de l’activité économique mettant le capitalisme en état de mort cérébrale; côté jardin les banques centrales, sauveurs en derniers ressorts n’ont plus les outils (semble-t-il) pour réanimer le malade.

La pandémie rebat les cartes pour de tout nouveaux enjeux.
C’est le récit, en images de fond, pour cette DECLINAISON intitulée « La Chine face à son destin ».
Ce qui faisait sa richesse vient causer sa perte.
Histoire en partage.
Sur ce constat d’un pays figé et mis en quarantaine se dresse un imposant cheval sauvage de la Dynastie Tang défiant le ciel.
Beauté animale. L’art comme viatique.
Signe d’espérance en cette douloureuse fin de partie.

PS : « La Chine face à son destin » inaugure la troisième série des DECLINAISONS et le tome 3 devant paraitre en 2026. Une performance au long cours « du monde vu de ma fenêtre », alors que vient tout juste de paraitre le tome 2 aux Editions RV pour les années 2014-2019.

Suivre Hervey:

peintre sculpteur graveur

Peintre - sculpteur - graveur

Articles récents de

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.